Mon germoir économique

Mon germoir économique

Quand on commence l’aventure des graines germées on prend le risque de développer l’addiction-graines-germées.

Témoignagnes d’une addiction:
Il y a des addictions plus saines que d’autres, non? Ou par essence l’addiction n’est pas saine?
Enfin bref, j’ai découvert le plaisir de voir pousser ses propres plantations. Je m’émmerveille à chaque fois, et pour ne rien vous cacher, en réalité dès que je me lève je cours voir comment vont mes petites graines.
Alors voilà, j’ai un germoir. Mais mes petites graines poussent à leur rythme. Normal.
Mais moi j’ai faim? Du coup, il faudrait produire plus. Acheter un autre germoir? Plus gros?
J’ai voulu essayer autre chose: le recyclage.
J’ai ouvert mon placard à bocaux en verre-pots-à-confitures-bonne-maman. Vous savez celui où on stocke des choses « au cas où ». Et j’ai trouvé un grand bocal en verre (initialement un pot à compote). Et je l’ai transformé en germoir.

La preuve en image:
Inutile de vous faire un tuto, en fait c’est simple: percer des petits trous dans le couvercle (pas trop gros, les graines pourraient s’échapper au rincage).
Après avoir fait tremper mes graines, je l’ai ai mise dans mon nouveau germoir. Et basta! Magique!

Je les rince deux ou trois fois par jour, et là aussi ça facilite leur petite toilette: Dévisser le couvercle, remplir le bocal d’eau, refermer le couvercle, renverser le bocal (à la verticale) et l’eau se vide par les petits trous du couvercle.

Et vous savez quoi: j’en ai encore plein de bocaux en verre. Je ne serai plus jamais en manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *